Fleur d'Aulne

VOYAGE AUX EUROPEADES A NAMUR EN 2016

Au cours de ces soixante et un ans d’existence, le cercle a, à son initiative, eu l’opportunité de représenter plusieurs fois notre région dans les grands rassemblements des cultures européennes que sont les «Européades». Ces manifestations se déroulent une fois par an dans un pays différent où chaque délégation témoigne de sa culture en apportant sa musique instrumentale ou vocale, ses costumes traditionnels, ses danses. Dans un contexte amical, ces regroupements renforcent et favorisent les échanges pluriculturels de nos différents pays, tant différents et exceptionnels par leur caractère. Cette année, les 53ème Européades se déroulaient des 21 au 25 juillet en Belgique, à Namur. Cette ville organisatrice, capitale de la Wallonie, aidée de 600 bénévoles, accueillait 4300 acteurs, danseurs, musiciens, chanteurs et porte-drapeaux représentatifs de la communauté européenne, parmi eux la présence remarquée du Groenland (Danemark). Les cercles de Morlaix, Saint-Brieuc, Pordic, un collectif nantais et Fleur d’Aulne - étaient les ambassadeurs de la Bretagne.

Mercredi 20 juillet- Il a fallu se lever tôt car notre départ est fixé à 7h30. Nous sommes 20 (6 enfants et 14 adultes) à attendre l’autocar qui a déjà accueilli à son bord les 8 membres du cercle de danses de Saint Brieuc et les 11 du groupe de Pordic (Mod Kozh de l’Ic). Nous partons par beau temps très chaud, le car est très bien climatisé. La route est longue, arrêts pour le déjeuner et les petits besoins de chacun. Ce périple nous a conduits sans encombre jusqu’à Namur, arrivée à 18h. Nous sommes chaleureusement reçus au parc des expositions, où nous faisons connaissance de notre guide et accompagnateur pour la durée de notre séjour : Laurent, et de notre assistant en logistique : Jean-François. Quelques mots pour nous aider à poser nos jalons, prendre connaissance du programme et de l’organisation du séjour : nous serons logés en chambrée (40 lits) sur des matelas pneumatiques dans un établissement scolaire périphérique : le collège St Joseph - ça ne s’invente pas. Nous y prendrons chaque matin notre petit déjeuner, le repas de midi chaud sera consommé dans l’enceinte de l’arsenal et les dîners quant à eux seront pris froids sous forme de casse-croûte. Un manque d’anticipation a obligé notre chauffeur de car à dormir dans son véhicule la première nuit en attendant l’attribution d’une chambre d’hôtel. Notre fatigue du voyage attendra, nous partons assister complaisamment à un somptueux feu d’artifice tiré du pont des Ardennes sur la Meuse. Enfin, le sommeil réparateur ...

Jeudi - Nous avons un peu de temps pour nous. Laurent nous fait découvrir la ville, à pied. Nous accédons à la citadelle en train touristique. De cette dernière, la vue sur Namur est magnifique. Le soleil et la chaleur sont de la partie. Nous visitons la cathédrale. A l’intérieur du monument, la fraîcheur est la bienvenue. Les rues sont pavoisées dont une originale avec ses parapluies de toutes les couleurs. En soirée, le gala d’ouverture regroupe l’ensemble des participants : grandiose, splendide - nous manquons de superlatifs. Y président le premier ministre de Wallonie et son ministre de la culture, les princesses de la famille royale de Belgique accompagnés du bourgmestre de Namur.

Vendredi - Levés tôt, nous enfilons nos costumes et nous nous parons de nos coiffes. Nous sommes rejoints par nos amis de Huy (groupe belge jumelé avec Saint-Alban en 1975) Gwendoline, Jean et Monique. Nous participons au grand rassemblement à la citadelle pour y démontrer notre savoir-faire. Le public curieux et le spectateur intéressé sont assidus.

Samedi - En costume, lever tôt et de bonne humeur ne sont pas coutume. La matinée, c’est l’heure officielle pour les dirigeants des groupes participants : réception au Palais provincial par le président des Européades et du bourgmestre. Le président de Kendalc’h (*), Jean Gueho est des nôtres. L’après-midi sous un beau temps malgré quelques gouttes en fin de journée, c’est la grande parade - l’expression n’est pas galvaudée. Ce sont 170 groupes de 45 nationalités qui dansent tout en progressant sur le parcours de 3 kilomètres tracé dans les rues de Namur. Que de costumes chatoyants et de musiques ... un seul mot « magnifique » rien de plus - tout y est. Jusqu’à ce jour, nous avons été privés de la célèbre frite belge. Avec Pordic et Saint-Brieuc, nous nous éloignons d’une vingtaine de kilomètres pour aller savourer cette indéniable spécialité.

(*) association bretonne de niveau national regroupant des ensembles de danseurs bretons des quatre points cardinaux messagers de la culture régionale.

Dimanche - Journée en costume, nous sommes là pour ça. Nous répétons avec l’ensemble nantais. L’après-midi, c’est déjà le gala de clôture au parc des expositions. Nous nous produisons avec Saint-Brieuc, Pordic et les Nantais : 80 danseurs sur 2 parquets de quoi faire envier bien des cercles ...

Lundi - C’est le départ. Nous saluons et remercions notre guide, Laurent, et notre hôte, Jean-François qui ont su, avec obligeance, nous « encadrer ». Nous présentons nos amitiés à nos Hutois (Huy). Dans le car, longue route et casse-croûtes améliorés sur l’autoroute. Plein d’images et de mélodies dans la tête. Le clocher de Saint-Alban se profile déjà sur le ciel bleu. Il est 18h.

Mardi et les jours suivants… - Immanquables, ces Européades. Partout où nous sommes allés, que de souvenirs... Les prochaines à Turku en Finlande - nous comptons bien sur de nouvelles et de nouveaux danseurs. Qu’à cela ne tienne, venez nous voir et pourquoi pas vous aussi ...